La « vue » chaque leader devrait l’augmenter pour réussir !

« Six garçons, aveugles de naissance, lavaient leur père éléphant. Le premier, celui qui a lavé la queue a conclu que l’éléphant ressemblait à une corde. Un autre qui a lavé les jambes a déclaré que l’éléphant ressemblait à quatre colonnes. Le troisième fils a répondu : « vous avez tous les deux torts. L’éléphant est semblable à deux balançoires. » Il avait lavé les oreilles. Le quatrième observa : « pas du tout ! l’éléphant est comme un mur solide. » Il avait lavé les flancs de l’animal. Le cinquième fils, qui a lavé les crocs était convaincu que l’éléphant était une paire d’os. Le dernier des enfants aveugles a déclaré : « je dois vraiment vous dire que vous avez tous tort. L’éléphant est comme un grand serpent. » Il avait lavé sa trompe. La discussion des garçons se poursuivit avec animation, certainement parce que chacun pensait connaitre la vérité sur l’éléphant. Le père vit les enfants se battre et demanda pourquoi. Après avoir expliqué au père, les enfants lui ont demandé son avis : « qui parmi nous à raison ? » le père a répondu : « mes chers enfants, vous avez tous raison et tort à la fois. L’éléphant n’est pas semblable à un mais à tous les éléments que vous avez décrits. Vous n’avez pas pris en compte que chacun des éléments n’est qu’une partie de l’éléphant. » Sri Mata « Seul amour »

La courte histoire ci-dessus m’aide à présenter un concept important auquel chaque dirigeant devrait souscrire : la « vue systémique ». C’est l’une des vues les plus stratégiques que chaque dirigeant devrait améliorer pour réussir dans l’environnement du travail et pas seulement.

Parfois, les gens préfèrent rester coincés avec leur point de vue, au lieu de se remettre en question et chercher une image plus large. Ces personnes sont souvent réticentes à se confronter aux points de vue des autres.

En raison de ces limites, ils risquent d’avoir une vision restreinte et, par conséquent, ils peuvent prendre de mauvaises décisions. C’est la raison pour laquelle ils sont souvent considérés comme de mauvais leaders. Ils sont plus désireux de pousser ce qu’ils pensent que de comprendre quelle est la réalité (et la meilleure solution).

Une vue systémique est la vue selon laquelle tous les systèmes sont composés de sous-systèmes liés entre eux. Un tout n’est pas simplement la somme des parties, mais le système lui-même ne peut être expliqué que comme une totalité. La vue systémique est donc le contraire du réductionnisme, qui considère le total comme la somme de ses parties individuelles. Dans la théorie de l’organisation traditionnelle, les sous-systèmes ont été étudiés séparément, en vue de regrouper les parties ultérieurement. La vue systémique souligne que cela n’est pas possible et que le point de départ doit être le système global.

Je suis tout à fait d’accord avec cette approche, en partant toujours du « macro » pour arriver ensuite au « micro ».

Une vision systémique efficace transcende les perspectives des individus en les intégrant dans un système commun. La vue systémique donne également la primauté aux interrelations plutôt qu’aux éléments d’un système. De nouvelles propriétés du système émergent directement de ces interrelations dynamiques.

C’est exactement ce qui devrait se passer dans une organisation et comment les dirigeants devraient prendre des décisions concernant sa croissance.

Prenez soin de votre vue systémique. C’est une certaine manière de se regarder, de l’environnement dans lequel vous vivez, des systèmes qui vous entourent et des personnes et des dimensions qui en font partie, en matière d’interaction.

La vue systémique est une façon de penser et d’agir. Pratiquez-la tous les jours et cela contribuera à améliorer votre leadership et votre carrière !

 

Enza Artino
Key Resources Development Senior Manager